lundi 1 juin 2009

le récit de Martial d'Auvergne





A tant le Roy fi fe partit
Avecques des Seigneurs grant tas
Et là son armée départit,
Pour s'en venir droit à Tartas.

Paravant certain temps & jours,
Eftoit dit que fe les Françoys
N'avoient à la faint Jehan fecours
La Ville feroit aux Angloys.

Ainfi le Roy diligemment
A Thouloufe logier s'en vint,
Où il fut reçcu grandement,
Et là par aucun temps s'i tint.

Puis luy , Monfeigneur le Daulphin,
Charles d'Anjou, le Conneftable,
Et d'autres grans Seigneurs enfin
Partirent en arroy notable :

Les Contes de Foejtz, Perdriac,
La Marche , Caftres, & Lommaigne ,
D'Allebret, Comminge , Armignac
Et mainz Barons foubz leurs enfeigne ;
Partenay, d'Ellrac, Tancarville,
Mongaton , Culant Marefchal,
Pour eftre au jour devant la Ville ,
Et Coitivy lors Admirai.

Brief le Roy en fa compaignie
Avoit cent ou fix vingz baniercs,
Gens Nobles & de Baronnie,
De toutes contrées & frontières.

Après vcnoit en ordonnance
La bataille de les Cens d'armes ,
Eltans troys mille fuitz de lance
Pour combattre & faire faiz d'armes ,

De couftilleurs , cranequiniers,
De gens du pays belle bille ,
Et tant qu'à conter les Archicrs
Eftoient en tout quelque vingt mille.

Si que le Rov tint la journée,
Pour là les Angloys recevoir ,
Et jufques à la nuit fermée
Mais homme ne s'i fili à veoir:

Cela fait, les Angloys rendirent
Le filz d'Allebret tenant oftage,
Et dudit Tartas fe partirent,
Qifilz tenoient en leur main pour gaige.

Le Seigneur de Conac Angloys ,
Tenant ledit Tartas à l'eure,
Fift le ferment d'eflre Françoys ,
£t eut ou pays fa demeure.
.................................................
Après que le Roy eut tenue
Ladifte journée de Tartas ,
S'en alla de plaine venue
Afliéger faint Sever plus bas.
Meflîre Thomas Ramcfcons
Cappitaine d'icelle Ville,
Avoit deux cens Angloys Gafcons
Et d'Arbaleftriers plus de mille ;

Si leur fift l'en fommacion
De vouloir la Ville au Roy rendrei
Dont firent dénégacion
Difans qu'il fe vouloient deffendre.

Si qu'environ de mydy l'eure
Le Roy fi commanda l'afiauit,
Et alors fes gens (ans demeure
Montèrent fur les murs en haute.

Ledit faint Sevcr & fauxbourgs
Eftoient fors merveilleufèment,
Mais nonobftant carneaulx & tours
Hz y entrèrent plainemcnt.

Si eut audit aflault des gourmes
Et de grans horions ruez ,
Tant qu'il y mourut trois cens hommes

Lss D'Angloys qui Furent là tuez.
Quant l'en vidla defconfiture
De ceulx là defpefchez premiers
Hz s'enfouyrent à celle heure
Quelque huit cens Arbaleftriers.
Ledit Ramefcons Cappitaine
Fut peins prifonnier en la fuite
Et ainfï par affault & peine
La Ville fut au Roy redduite.
Ylà fift ung peu de féjour ,
Pour y mettre ordre convenable ,
Et au bout du troyfiefme jour
pailla la garde au Connétable.

extrait desVigiles de Charles VII

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire